Quelques caractéristiques du marché du travail québécois
 
Vous êtes ici : Accueil – Immigrer au Québec > Travailler au Québec > Se familiariser avec le marché du travail québécois > Quelques caractéristiques du marché du travail québécois
 
 
Site officiel du gouvernement du Québec
Version imprimable
 
Immigrer et s'installerTravailler au QuébecVivre au QuébecOù s'installer?Apprendre le français au Québec ou à l'étranger

Quelques caractéristiques du marché du travail québécois

  • La formation minimale exigée dans la majorité des offres d’emploi est de 11 années de scolarité, ce qui correspond au diplôme d’études secondaires (DES).
  • La connaissance écrite et parlée des langues française et anglaise détermine grandement les chances d’avancement professionnel.
  • Une bonne connaissance de la langue écrite est hautement valorisée dans l'ensemble du marché du travail professionnel.
  • Certaines professions et certains métiers étant réglementés, il est nécessaire de satisfaire à diverses conditions afin de pouvoir les exercer. Si tel est votre cas, vous devez vous adresser à l'ordre professionnel ou à l'organisme de réglementation compétent pour obtenir les renseignements désirés.
  • Le Québec offre de bonnes possibilités pour le travail autonome (travail indépendant).
  • Le marché du travail québécois permet d’obtenir des emplois à temps plein, à temps partiel, temporaires ou à contrat.
  • Les petites et moyennes entreprises (PME) sont celles qui recrutent le plus de travailleurs.
  • Il peut être plus facile d’obtenir une entrevue avec les employeurs potentiels en dehors de la période des vacances d’été.
  • Les valeurs dominantes dans les entreprises québécoises sont généralement l’égalité, la coopération, la flexibilité, la participation. Les gestionnaires québécois valorisent la participation des employés dans l’entreprise. Bien qu’ils ne le fassent pas systématiquement, ils n’hésitent pas à consulter leurs subordonnés au besoin. Ils s’attendent alors à une communication directe et à des commentaires constructifs.
  • Au Québec, la valeur d’égalité des chances est très importante. Même si vous venez d’un milieu socioéconomique élevé et possédez des diplômes de grandes écoles de votre pays d’origine, les employeurs s’attendent à ce que vous fassiez vos preuves, comme tous les Québécois. Faire ses preuves peut vouloir dire occuper, du moins pour un certain temps, un emploi moins qualifié, un poste à temps partiel ou encore à contrat.
  • Au Québec, ce qui est écrit dans un contrat de travail a une plus grande importance que la relation que vous pouvez établir avec votre employeur. Les fonctions associées à un poste sont généralement définies avec précision, mais elles laissent place à l’initiative personnelle des employés. Si un différend survient avec votre employeur, celui-ci s’en remettra généralement aux termes du contrat plutôt qu’à la relation que vous avez établie avec lui.
  • Les employeurs québécois valorisent le respect des horaires et des échéances. Les réunions de travail sont généralement préparées avec un ordre du jour précis, ce qui favorise des échanges structurés et ordonnés en fonction des objectifs de la rencontre.
  • Au Québec, de façon générale, le recrutement et les promotions sont basés sur les compétences, les réalisations et les performances individuelles des employés. Souvent, les employeurs québécois tiennent aussi compte de la capacité de la personne à s’intégrer dans l’équipe de travail.
  • Les femmes sont très présentes sur le marché du travail québécois. Tout comme les hommes, elles exercent la profession ou le métier de leur choix. Elles occupent des postes variés et se trouvent à tous les niveaux de la hiérarchie dans les entreprises.
  • Au Québec, on considère qu’une personne jeune peut être compétente même si elle a peu d’expérience; il arrive donc qu’elle dirige des personnes plus expérimentées qu’elle.
  • Les gestionnaires québécois recherchent habituellement le consensus et règlent les conflits par la négociation et le compromis.

 

 

Lien utile

  Haut de page
 
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière modification : 2017-10-26
Portail du gouvernement du Québec