Se familiariser avec le marché du travail québécois
 
Vous êtes ici : Accueil – Immigrer au Québec > Travailler au Québec > Se familiariser avec le marché du travail québécois
 
 
Site officiel du gouvernement du Québec
Version imprimable
 
Immigrer et s'installerTravailler au QuébecVivre au QuébecOù s'installer?Apprendre le français au Québec ou à l'étranger

Se familiariser avec le marché du travail québécois

Le marché du travail québécois comporte de nombreuses particularités. Même si vous avez été sélectionné en fonction notamment de vos diplômes et de vos compétences, vous devrez faire des efforts pour accéder rapidement à un emploi qui vous convient. C’est pourquoi nous vous recommandons de bien vous renseigner et surtout d’amorcer des démarches qui faciliteront votre intégration professionnelle, avant votre départ pour le Québec.

Visitez le site d’Emploi-Québec et renseignez-vous sur les aspects suivants :

Où sont les emplois?

La plupart des emplois offerts sur le marché sont dans le secteur des services. Le secteur manufacturier offre moins d’emplois, mais les conditions de travail y sont souvent intéressantes.

Les petites et moyennes entreprises sont celles qui recrutent le plus de personnes.

Comment les employeurs recrutent-ils?

La majorité des emplois sont pourvus par la voie du réseautage, c’est-à-dire par les contacts de l’employeur et de ses collaborateurs plutôt que par des offres d’emploi annoncées dans Internet ou dans les journaux.

Sur quels critères se basent les employeurs pour embaucher?

Au Québec, de façon générale, le recrutement et les promotions sont basés sur les compétences, les réalisations et les performances individuelles.

Les employeurs prennent aussi en compte la capacité de la personne à s’intégrer à l’équipe de travail.

Qu’est-ce que les employeurs valorisent?

De façon générale, les employeurs apprécient le travail d’équipe, la coopération et la participation du personnel dans l’entreprise. Bien qu’ils ne le fassent pas systématiquement, ils n’hésitent pas à le consulter. Ils s’attendent alors à une communication directe et à des commentaires constructifs.

Les employeurs organisent souvent des réunions de travail avec un ordre du jour précis, ce qui favorise des échanges structurés et ordonnés en fonction des objectifs de la rencontre.

Dans les prises de décision, ils recherchent habituellement le consensus (l’approbation des autres) et ils règlent les conflits par la négociation et le compromis.

Les employeurs accordent aussi une grande importance au respect des horaires et des échéanciers.

Une bonne connaissance de la langue écrite est hautement valorisée dans l’ensemble du marché du travail professionnel.

Faut-il parler l’anglais ou d’autres langues en plus du français?

Bien que le français soit la langue officielle du Québec, le contexte nord-américain de l’économie québécoise et la présence d’une minorité anglophone font en sorte que l’anglais est très présent.

Pour pouvoir exercer votre profession, il est possible que des employeurs exigent que vous ayez une connaissance fonctionnelle de l’anglais ou que vous soyez bilingue. Cette exigence est particulièrement fréquente dans la région de Montréal et elle existe aussi dans d’autres régions du Québec.

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour apprendre l’anglais. Vous pouvez par exemple suivre des cours sur place ou à distance dans des établissements d’enseignement ou des écoles de langues. Renseignez-vous.

Autres langues

Si vous maîtrisez une autre langue, en plus du français et de l’anglais, ce sera évidemment un atout que vous pourrez faire valoir. Cependant, la maîtrise d’une troisième langue est rarement exigée des employeurs.

 

Pour en savoir plus
Quelques caractéristiques du marché du travail québécois

 

  Haut de page
 
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière modification : 2017-10-26
Portail du gouvernement du Québec