Lexique
 
 
 
Site officiel du gouvernement du Québec
Version imprimable
 
Immigrer et s'installerTravailler au QuébecVivre au QuébecOù s'installer?Apprendre le français au Québec ou à l'étranger

Lexique

Autonomie financière

Pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2016, une personne seule doit disposer d'au moins 3 046 $ pour subvenir à ses besoins essentiels pendant les trois premiers mois suivant son arrivée au Québec. À cette somme, il faut ajouter un montant additionnel pour chacun des membres de la famille qui l'accompagnent (époux ou conjoint de fait et enfants). Par exemple, un ménage de deux adultes avec deux enfants de moins de 18 ans doit disposer d’au moins 5 400 $ pour les trois premiers mois. Le tableau suivant indique les besoins essentiels des principales unités familiales.

 

Besoins essentiels des principales unités familiales
pour la période de trois mois suivant l'arrivée au Québec
 
Un adulte
Deux adultes
Aucun enfant
3 046 $
4 467 $
Un enfant
(-18 ans)
4 093 $
5 004 $
Deux enfants
(-18 ans)
4 620 $
5 400 $
Trois enfants
(-18 ans)
5 147 $
5 797 $

 

Note : Montants (en dollars canadiens) en vigueur du 1er janvier au 31 décembre 2016.

Expérience professionnelle

Expérience reconnue

Les expériences de travail du candidat travailleur qualifié doivent avoir été acquises :
  • au cours des cinq années précédant la date de dépôt de la demande de certificat de sélection
  • dans une profession de niveau de compétence supérieur à « D » au sens de la Classification nationale des professions (CNP)
  • légalement dans le pays concerné.


Les expériences suivantes, qui respectent les conditions précédentes, sont reconnues :

  • celles acquises à temps plein ou à temps partiel dans des emplois rémunérés
  • les stages de travail effectués à temps plein ou à temps partiel en cours d’apprentissage, de formation ou de spécialisation sanctionnés par un diplôme, qu’ils soient rémunérés ou non.

Inadmissibilité des professions de niveau de compétence « D »

L'expérience professionnelle acquise dans des professions de niveau « D » au sens de la Classification nationale des professions (CNP) n'est pas admissible. Les professions de niveau « D » sont celles qui comportent habituellement une brève démonstration du travail ou une formation en cours d'emploi ou celles qui ne requièrent aucune exigence scolaire particulière.

Stage

Il s'agit de l'expérience acquise :

  • à temps plein ou à temps partiel
  • dans le cadre de stages rémunérés (pour les stages non rémunérés sanctionnés par un diplôme, l’expérience doit être acquise en cours d'apprentissage, de formation ou de spécialisation)
  • durant les cinq années précédant la date du dépôt de la demande de certificat de sélection.

Formation

Scolarité

La scolarité est considérée seulement si le candidat a réussi un programme d'études sanctionné par un diplôme obtenu avant le dépôt de sa demande de Certificat de sélection du Québec. Le diplôme étranger est évalué en fonction de sa correspondance dans le système d'éducation québécois.

Niveau de scolarité

Pour avoir des chances d'être sélectionnés, les candidats doivent minimalement détenir un diplôme correspondant à un diplôme d’études secondaires générales ou professionnelles du Québec.

Diplôme du Québec

Il s’agit :   

  • d’un diplôme délivré par le ministère de l’Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR), de niveau secondaire ou collégial, ou par une université québécoise. La formation peut avoir été suivie au Québec ou à l’étranger; ou
  • d’une attestation d’études collégiales délivrée par un établissement d’enseignement collégial reconnu par le MEESR. La formation doit avoir été suivie au Québec et avoir une durée de plus d’un an à temps plein.

Est assimilé à un diplôme du Québec :

  • le diplôme canadien (s’il est délivré par le ministre responsable de l’éducation ou par une université d’une province ou d’un territoire canadien);
  • le diplôme étranger reconnu équivalent par un organisme québécois de réglementation, sauf s’il s’agit d’un diplôme de médecin;
  • le diplôme étranger ou la formation conduisant au Québec à l’exercice d’une profession ou d’un métier réglementé, si vous détenez déjà une autorisation d'exercice de cette profession au Québec;   
  • le titre de formation visé par un arrangement de reconnaissance mutuelle (ARM) convenu dans le cadre d'une entente de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles conclue avec un autre gouvernement, pour l’exercice d’une profession régie par un ordre professionnel au Québec. Vous devez détenir l'aptitude légale d'exercer exigée par cet arrangement et ce dernier doit avoir été mis en œuvre. Il faut noter que le seul pays avec lequel une telle entente est actuellement conclue est la France. Vous devez vous assurer de remplir les conditions prévues à l’ARM pour votre profession afin que votre titre de formation puisse être assimilé à un diplôme du Québec.
  • le diplôme étranger ou la formation visés par un ARM et conduisant au Québec à l’exercice d’un métier réglementé, si l’organisme québécois de réglementation atteste que vous remplissez les conditions de formation et, s’il y a lieu, d’expériences professionnelles requises pour l’exercice de ce métier.

 

Les établissements d’enseignement reconnus par le MEESR sont identifiés dans le site Internet du MEESR.

Domaine de formation

L’évaluation de la formation du candidat se fait à partir de la Liste des domaines de formation. Cette liste contient les programmes d’études secondaires professionnelles, les programmes d’études collégiales techniques et les programmes d’études universitaires sanctionnés par un diplôme reconnu par les universités du Québec. Pour chacun des domaines de formation contenus dans la liste, le pointage est attribué  en fonction, notamment, des perspectives d’emploi et des exigences liées à l’exercice des professions concernées selon qu’il s’agit d’un diplôme étranger ou d’un diplôme du Québec, ou encore d’un diplôme étranger assimilé à un diplôme du Québec.

Pour être évalué, le candidat doit avoir suivi une formation qui s’apparente à l’une des formations inscrites dans la liste. Toutefois, il est possible qu'un candidat, dont la formation se trouve dans la liste, ait à suivre des cours d’appoint une fois arrivé au Québec. De plus, si sa formation mène à l’exercice d’une profession ou d’un métier réglementé, le candidat aura à satisfaire aux exigences de l'organisme de réglementation concerné pour pouvoir exercer.

 

Liens utiles

  • Classification nationale des professions (CNP)
    Pour en savoir plus sur le type d’emploi que vous voulez exercer au Québec et trouver le code CNP qui correspond à l’emploi recherché.
  • Emploi-Québec
    Pour trouver les appellations qui correspondent à votre profession ou à votre métier au Québec.

  Haut de page
 
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière modification : 2016-03-11
Portail du gouvernement du Québec