Connaissances en français et en anglais
 
 
 
Site officiel du gouvernement du Québec
Version imprimable
 
Immigrer et s'installerTravailler au QuébecVivre au QuébecOù s'installer?Apprendre le français au Québec ou à l'étranger

Connaissances en français et en anglais pour les candidats des programmes pour les gens d’affaires

Évaluation des connaissances du français et de l’anglais

Depuis le 10 octobre 2013, tous les nouveaux candidats des sous-catégories des gens d’affaires (Investisseurs, Entrepreneurs et Travailleurs autonomes) qui souhaitent obtenir des points à la grille de sélection pour leur connaissance du français et de l’anglais doivent joindre à leur demande d’immigration des attestations de résultats de tests d’évaluation reconnus par le Ministère. Les enfants qui accompagnent leurs parents sont exemptés de cette exigence.

Les résultats aux tests de connaissances linguistiques reconnus par le Ministère sont donc l’unique outil d’évaluation des connaissances du français et de l’anglais des candidats à l’immigration pour les demandes de certificat de sélection. En plus d’optimiser les pratiques de sélection du Ministère, les tests standardisés assurent aux candidats une évaluation précise, homogène et équitable de leurs connaissances du français et de l’anglais. Les résultats doivent dater de moins de deux ans à la date de la présentation de la demande.

Les candidats qui ne veulent pas se prévaloir des points accordés pour la connaissance du français ou de l’anglais ou des deux doivent le spécifier dans leur demande de certificat de sélection en cochant les cases prévues à cette fin dans le formulaire.

Évaluation de la connaissance du français

Les candidats des sous-catégories des gens d’affaires (requérants principaux et conjoints des travailleurs autonomes) qui souhaitent obtenir des points pour leur connaissance du français (requérant principal : maximum de 16 points dont 14 points à l’oral et 2 points à l’écrit; conjoint du travailleur autonome : maximum de 6 points à l’oral) doivent démontrer leurs connaissances en joignant à leur demande d’immigration le résultat d’un test d’évaluation du français délivré par un des deux organismes reconnus par le Ministère, soit :

 

Ces tests évaluent la compréhension orale, la compréhension écrite, l’expression orale et l’expression écrite. Les points à la grille de sélection sont accordés selon les résultats indiqués sur les attestations de résultats des tests standardisés ou, le cas échéant, au verso des diplômes DELF et DALF. Seules les pièces justificatives délivrées par les organismes fournisseurs de ces tests (Centre international d’études pédagogiques, Chambre de commerce et d’industrie de Paris-Île de France) sont reconnues par le Ministère.

La liste actualisée de tous les centres agréés TEF, TEFAQ, TEF Canada, TCF, TCFQ, DELF et DALF peut être consultée dans les sites Internet de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris Île-de-France et du Centre international d'études pédagogiques (Centres d'examen DELF - DALF et Centres de passation du TCF pour le Québec).

Évaluation de la connaissance de l’anglais

Les candidats  des sous-catégories des gens d’affaires (requérants principaux seulement) qui souhaitent obtenir des points pour leur connaissance de l’anglais doivent le démontrer en joignant à leur demande d’immigration le résultat d’un test d’évaluation de l’anglais reconnu par le Ministère, soit l’IELTS (International English Language Testing System).

La liste actualisée des centres agréés IELTS est disponible dans le site Internet International English Language Testing System.

Attribution des points

Lors de l’évaluation de la connaissance du français, le niveau 7 (intermédiaire avancé) de l’Échelle québécoise des niveaux de compétence en français des personnes immigrantes adultes ou son équivalent (niveau B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues) est le seuil minimal à compter duquel des points sont attribués.

Le requérant principal peut obtenir un maximum de 16 points pour sa connaissance du français oral et écrit, dont 7 points pour la compréhension orale, 7 points pour la production orale, 1 point pour la compréhension écrite et 1 point pour la production écrite.

Le conjoint d’un candidat peut obtenir un maximum de 6 points pour sa connaissance du français oral, dont 3 points pour la compréhension orale et 3 points pour la production orale.

Lors de l’évaluation de la connaissance de l’anglaisle niveau 5 (intermédiaire) des Canadian Language Benchmarks ou son équivalent est le seuil minimal à compter duquel des points sont attribués.

Le requérant principal peut obtenir un maximum de 6 points pour sa connaissance de l’anglais oral et écrit, dont 2 points pour la compréhension orale, 2 points pour la production orale, 1 point pour la compréhension écrite et 1 point pour la production écrite.

 

IMPORTANT : Pour faire la preuve de ses connaissances du français et de l’anglais, le candidat qui dépose une demande d’immigration dans une sous-catégorie des gens d’affaires doit fournir les résultats d'un test standardisé, et ce, même si sa langue maternelle est le français ou l’anglais.

Le conjoint d’un candidat peut obtenir des points pour sa connaissance du français oral. Il est donc invité à fournir les résultats d’un test d’évaluation seulement pour la compréhension et la production orales.

 

  Haut de page
 
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière modification : 2016-03-11
Portail du gouvernement du Québec